preloadingpreloadingpreloading

Echos

Ce qu’ils en disent…

Voroux : 25 ans de spectacles de marionnettes, un record !

Le rendez-vous est immanquable depuis 1988.

A Noël, le Théâtre de la Cave s’installe à la salle « Loisirs et émulation » avec ses marionnettes.
« … Dans la salle, les enfants d’hier sont devenus les parents d’aujourd’hui et emmènent leurs propres enfants. Sur scène, toujours la même magie mais les personnages sont actuels et les histoires toujours nouvelles… »

(28/12/2012 – Vers l’Avenir)

 « … Si à Liège les petits et les grands spectateurs réclamaient des « margailles »... ici, le spectacle est plus calme, plus adapté à de très jeunes enfants, féérique… »

(Proximag, 23 janvier 2013)

 

« Il fait rêver les enfants toute l’année ! Michel Libert n’est pas un marionnettiste comme les autres. Instituteur de formation et fils d’un marionnettiste, il a un théâtre dans sa maison… C’est par ici la visite !

JDE : Quels sont vos principaux thèmes ?

M. Libert : Il y a quelques idées maîtresses, notamment pas de violence. Le répertoire se compose surtout de contes dans l’esprit des contes de fées. Cela veut dire qu’ils parlent de tolérance, d’amitié, de solidarité… »

(Le Journal des Enfants, 25 janvier 2002)

« …Tant pour le texte que pour la mise en scène ou la réalisation des marionnettes, on ne peut être qu’admiratif. C’est bien ficelé, c’est frais et ça rejoint l’univers des enfants ; pour s’en convaincre, il suffit d’écouter leurs cris et d’observer leur mine réjouie !... »

(Tourisme   )

« C’est cela aussi la magie des marionnettes : une communion entre enfants et adultes face à des histoires poétiques pleines de fantaisie et de rêves. Plus l’histoire avance, moins on dirait qu’il y a d’adultes dans la salle ! Difficile de distinguer parmi ces paires d’yeux qui pétillent, celles des adultes de celles des enfants…  {…}  L’ambition et le rêve de Michel Libert et Josiane Bawin étaient d’accueillir le public dans l’intimité de leur maison. Mission accomplie puisque toutes les séances se sont déroulées à guichets fermés et que les deux dernières ont même dû être dédoublées ! 

(Les Echos 1996)

« Betgné, bled aux marionnettes ! Hameau un peu perdu, Betgné campe sur la colline qui surplombe Esneux, plus précisément sur la commune de Sprimont. Tous les mois d’hiver, désormais, un spectacle de marionnettes ! Pas possible autrement, Michel Libert est tombé dans la potion magique des marionnettes quand il était petit… {…} Le Théâtre de la Cave, c’est son sang, son travail, sa passion. Et il le promène son théâtre ambulant !... »

(La Wallonie – 19 novembre 1996)

« … Les personnages de la pièce ont un look d’enfer ! {…} Les décors sont eux aussi très actuels et très colorés. Tout cela donne un contexte familier à l’histoire. On ajoute le talent et l’expérience des deux marionnettistes, et l’effet magique du théâtre agit sur le public… »

(Vers l’Avenir – 27 novembre 1995)

« … Question de s’identifier aux personnages, les enfants n’ont aucune difficulté à se prendre de sympathie pour les marionnettes au look très moderne (jeans, veste de cuir, pantalon léopard !). {…} Et pour ce qui est de participer et de s’amuser, la question ne se pose même pas : Michel Libert a vraiment beaucoup de talent et toutes les conditions sont réunies pour que les marionnettes puissent exercer leur magie sur les petits spectateurs. »

(Vlan Liège – 19 décembre 1995)

 

« Servis par une mise en scène soignée et diversifiée, les différents spectacles permettent à l’enfant d’exprimer spontanément ses sensations dans une bonne humeur contagieuse. Pour le Théâtre de la Cave, tradition n’est pas synonyme de carcan. Elle n’est que la première pierre d’un vaste chantier d’explorations. »

(La Meuse – 10 mars 1993)

 

« Avec leur roulotte délicieusement peinte et décorée par Philippe Pirard, Michel et Josiane se  produisent devant un public ciblé et installent parmi les enfants une ambiance festive qu’on ne peut que comparer à une scène bien connue de La grande vadrouille où les gosses scandent le nom d’Augustin. Il y a parfaite osmose entre ces enfants et les marionnettes. {…} C’est là le résultat du travail exceptionnel que réalisent Michel et Josiane tant pour l’écriture et la mise en scène que pour la manipulation des marionnettes. Autre atout non négligeable -et ce n’est pas de la flagornerie- ils ont le sens de la convivialité et font partager leur enthousiasme communicatif. »

(Tourisme - juin 1996)

 

Spectacles

Dimanche 25 novembre 2018 à 10h30:

“La nuit, tous les boucs sont verts!”

Dimanche 23 décembre 2018 à 10h30:

“Le Noël de Lionel”

Dimanche 27 janvier 2019 à 10h30:

“La fleur et le canon”

Dimanche 24 février 2019 à 10h30:

“Tchantchès et les nutons”

Résumés (consulter la page “CHEZ NOUS”)

Anniversaires privés sur demande

(consulter la page “CHEZ NOUS”)

Adresse:

Théâtre de la Cave

Betgné, 43

4140   Dolembreux-Sprimont

 

Infos & réservations:

04/ 380 43 77

theatredelacave@skynet.be

Actus sur notre page facebook

1976-2019

43 ans de marionnettes!!!